top of page

Crowdequity : Lever des fonds en activant sa communauté


On observe le succès grandissant des plateformes de crowdequity, qui proposent un autre mode de financement en actions, 100% digital et moins conventionnel. Les investisseurs institutionnels (fonds de capital-risque, private equity) y sont remplacés par une communauté d’investisseurs individuels, non-professionnels pour la plupart, et qui investissent leur épargne personnelle.

Dans cet article, nous souhaitons mettre en lumière les particularités du crowdequity pour vous permettre de connaître l’ensemble des solutions pour assurer votre phase d’amorçage ou d’accélération.



Mise en contexte


Cette branche du crowdfunding est apparue pour la première fois en 2008.

Le crowdequity appartient à la catégorie des financements par la foule (5% des fonds investis), avec :

  • Le Crowdlending (prêt par la foule)

  • Le Reward-based crowdfunding (financement participatif avec contreparties (Ulule))

  • Le Donation crowdfunding (don par la foule)

Caractéristiques des plateformes de crowdfunding :



💡 L’obtention d’un agrément ou d’un statut par une autorité compétente est indispensable pour tout établissement amené à gérer des fonds du public, afin de protéger les investisseurs. La réglementation européenne a évolué en 2021 pour créer un statut unique : L’ESCP (European Crowdfunding Service Provider). Les services de financement participatif avaient jusqu’au 10 novembre 2023 pour obtenir le statut s’ils souhaitaient poursuivre leur activité.


Focus sur l’impact


Le crowdequity est particulièrement adapté pour les entreprises BtoC et BtoBtoC, car elles peuvent leverager leur communauté. Cependant, la mission environnementale et/ou sociale qu’animent les entreprises à impact, les rend de parfaits candidats pour le crowdequity. Quitte à investir en startups, pourquoi ne pas le faire dans une entreprise qui œuvre pour un monde meilleur ?


Plusieurs plateformes françaises, ou opérant en France, sont totalement ou en partie spécialisées dans l’accompagnement des projets engagés :

  • Lita.co, Sowefund et Tudigo sont totalement (ou presque) dédiés à l’impact et accompagnent sur la levée de fonds.

  • Wiseed est la plateforme pionnière, et possède une branche dédiée à la transition énergétique.

  • Crowdcube, n’est pas un acteur 100% impact, mais a accompagné plusieurs levées en crowdequity d’entreprises engagées. Son positionnement diffère, car plus axé sur le marketing et la notoriété.

D’après le Baromètre du crowdfunding en France publié par Mazars, 150 M€ ont été levés en 2022, dont 1/3 pour des projets à impact positif sur la société.


Quelques exemples de levées en crowdequity à succès pour des boîtes à impact :

  • La Vie : 2 M€ levés en octobre 2023, sur un objectif d’1 M€ (plus grande campagne française en nombre d’investisseurs : 2734).

  • La Marque en moins : 1,5 M€ collectés en novembre 2023.

  • Rzilient : 1,5 M€ levés en novembre 2023, sur un objectif de 300 k€.



Process de sélection des plateformes


Comme pour toute recherche de financement, un processus de due diligence précède la campagne (entre 3 semaines et 2 mois en moyenne).


L’instruction se décompose généralement en deux phases :

  1. Étude du dossier de financement.

  2. Organisation d’une session de pitch et Q&A avec le porteur de projet.



Les plateformes dédiées à l’impact basent leur processus de sélection sur trois catégories de critères :

  • Financiers : viabilité du business model, analyse financière historique et prévisionnelle (chiffre d’affaires, retour à la rentabilité, dépenses, etc.), axes de développement, taille du marché et concurrents, etc.

  • Impact : intentionnalité du fondateur, conformité à un ou plusieurs objectifs de développement durable des Nations Unies, politique RSE et gouvernance, label et statut, KPIs d’impact, etc.

  • Communauté : le succès d’une campagne est garanti lorsque l’entreprise peut actionner sa communauté, ou que son histoire a un sens pour la société. C’est la raison pour laquelle les business B2C et les entreprises engagées ont un grand intérêt à se tourner vers ces plateformes.


Chaque plateforme a un espace de candidature sur son site internet. Les documents à fournir sont, dans l’idéal :

  1. Le montant total recherché

  2. Le pitch du projet et le deck

  3. Le business plan

  4. Les liasses fiscales


Si vous n’en avez pas, pas de panique, certaines plateformes proposent un accompagnement en fonction de votre connaissance de la finance d’entreprise et vous aident à constituer ce dossier.

L’objectif de la levée, la valorisation et la durée de la campagne sont négociés et ajustés en amont. En cas de sélection, certaines plateformes accompagnent et co-construisent la campagne marketing avec la startup (vidéo, stratégie de communication, teasing, etc).



Quel intérêt pour les startups ?


Les principaux avantages de ce mode de financement :

  • Trouver des financements initiaux, ou compléter un tour déjà entamé avec des investisseurs institutionnels : le crowdequity intervient majoritairement en cofinancement avec les investisseurs institutionnels, en lead ou en follower.

  • Renforcer sa communauté de clients de “consommactionnaires” : quel meilleur ambassadeur pour une entreprise que son actionnaire, qui a tout intérêt à ce que le business fonctionne ?

  • Gagner en visibilité et en notoriété : la campagne de crowdfunding est un véritable coup de projecteur pour l’entreprise, grâce à la communication (presse, LinkedIn, référencement, etc).

  • Lever rapidement des fonds : la durée des campagnes est de 7 jours au minimum et ne dépassent généralement pas les 3 mois. Dans les meilleurs cas, quelques heures peuvent suffire à atteindre l’objectif, le record étant de 5 M€ levés en 6 heures. Cette durée cependant ne compte pas la phase préliminaire de “teasing”.

  • Faciliter sa recherche de financements complémentaires, en dilutif ou non dilutif : le succès d’une campagne de crowdequity est un argument supplémentaire de la pertinence du produit (proof of concept) sur le marché.


💡 À noter : Plafond d’investissement : 5 M€ règlementaire. Nombre d’investisseurs : Entre 500 et 1000 en moyenne


Y a-t-il des risques pour les startups?


Le principal inconvénient du financement participatif est la dilution du pouvoir au sein de l’entreprise. Pour palier cette contrainte, les plateformes créent généralement des véhicules d’investissement pour gérer le pouvoir de l’ensemble de la communauté d’investisseurs :

  • Via une représentation de la communauté par un membre de la plateforme.

  • Via des systèmes de vote électronique envoyé à chaque investisseur, la décision finale étant la réponse choisie en majorité. Pas besoin de louer le Zénith pour vos assemblées générales.


Certains acteurs traditionnels ont pu voir les campagnes de crowdequity comme une solution vers laquelle les porteurs de projets se tournent à la suite d’un échec dans leur recherche de fonds auprès des investisseurs institutionnels. Ceci est à modérer en raison :

  • Du succès des campagnes de crowdequity qui peuvent se suffire à elles-mêmes et qui permettent de faire effet de levier sur sa propre communauté.

  • De la tendance de co-investissement entre investisseurs traditionnels et plateformes de crowdequity, qui interviennent rarement seules.



Ce qui motive les investisseurs individuels


On peut légitimement se demander pourquoi les investisseurs individuels, qui ne sont généralement pas des professionnels, décident d’opter pour ce type de placement risqué.


Et pourtant, le crowdequity se démocratise de plus en plus, pour plusieurs raisons :

  • La communauté d’investisseurs est également constituée de business angels : ce sont eux qui investissent les plus gros tickets.

  • Évolution de la règlementation : la défiscalisation des investissements (loi Madelin) et le projet de loi de finances pour 2024 (propositions issues du rapport du député Paul Midy) démontre une tendance d’incitations de plus en plus forte.

  • Accessibilité et transparence :

  • Le ticket d’entrée minimum commence à 10€ pour certaines plateformes.

  • Le financement des startups n’est plus réservé aux acteurs institutionnels : le crowdequity permet aux investisseurs individuels de soutenir l’économie réelle.

  • Les particuliers peuvent orienter leur épargne vers des projets réellement durables, et qui leur tiennent à cœur.

  • Diversifier son épargne : personne n’aime mettre tous ses œufs dans le même panier, d’autant plus qu’en cas de succès et d’exit, le ROI peut être très élevé 💸

  • Bénéficier de l’expertise d’un intermédiaire de confiance :

  • Les équipes des plateformes de crowdequity sont composées d’experts de l’investissement et de la finance, et proposent un accompagnement post-levée (siège au comité stratégique).

  • Les plateformes ont un intérêt à tout mettre en œuvre pour assurer le succès des campagnes : modèle de rémunération basé sur le succès, et certaines plateformes investissent aussi dans les projets.




Merci à Martin Maucort de Crowdcube, Benjamin Wattinne de Sowefund et Benjamin Métadier de Lita.co d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et pour nos échanges de qualité.

bottom of page